Vous êtes ici : Accueil / Qualité de l'air / Mesures / Ozone / Historique / Evolution / NET60

NET60

O3 Moyenne annuelle | NET60 | AOT60 | AOT40-végétation | AOT40-forêt

Ces chiffres ont été calculés sur base des valeurs fournies par la technique d’interpolation RIO (à la résolution spatiale de 4x4 km²). Les chiffres sont donc représentatifs de moyennes sur des cellules de grille de 4x4 km², ce qui signifie que les concentrations plus locales peuvent donc être sensiblement différentes.

La valeur cible européenne pour la protection de la population est basée sur le maximum journalier de la concentration d’ozone en moyenne sur huit heures. En moyenne sur trois ans, cette valeur ne peut dépasser 120 µg/m³ plus de 25 fois par an. Cette valeur cible européenne est un objectif à moyen terme (OMT) qui s’applique à partir de 2010 (la moyenne s’effectue sur 2010-2012). L’objectif à long terme (OLT) vise qu’il n’y ait aucun jour avec un maximum journalier de la moyenne sur 8 heures supérieure à 120 µg/m³. Le nombre de jours par an pour lesquels le maximum journalier de la moyenne glissante sur 8 heures dépasse 120 µg/m³ est est appelé NET60 (Number of Exceedances above a Threshold of 60ppb (=120 µg/m³)).

Evolution des percentiles

La figure ci-dessous presente par le biais de diagrammes en boîtes (« boxplot ») l'évolution du minimum, du 25ème centile (P25), du 50ème centile (P50), du 75ème centile (P75) et du maximum du nombre de jours caractérisés par un maximum journalier des concentrations d'ozone moyennes sur 8 heures > 120 µg/m³ en Belgique. Le nombre de jours pour lesquels le maximum journalier de la concentration moyenne sur 8 heures est supérieur à 120 µg/m³, présente une forte variation d’une année à l’autre en fonction des conditions météo durant l’été. Il n’y a pas de tendance clairement visible dans l’évolution de la moyenne spatiale. L’année la plus défavorable pour l’ozone depuis 1990 est 2003, avec un maximum de 55 jours de dépassement en Belgique. L'année 2018 a également été marquée par de nombreux dépassements, en conséquence de quoi, la moyenne de 2020 sur 3 ans n'est pas inférieure à l'objectif européen à long terme en tous lieux.

Diagramme en boîtes du nombre de jours caractérisés par un maximum journalier des concentrations d’ozone en moyennes sur 8 heures > 120 µg/m³ en Belgique durant la période 1990-2020. La moyenne spatiale est indiquée par les cercles bleus. La ligne pointillée verte donne le maximum du nombre de dépassements moyenné sur 3 ans en Belgique. Toutes les données ont été calculées sur base de la technique d’interpolation RIO.

Cliquez ici pour de plus amples détails concernant l’interprétation des diagrammes en boîtes.

Tendance spatiale

Cette figure présente la distribution géographique de la tendance du nombre de jours marqués par le maximum journalier de la moyenne sur 8 heures > 120 µg/m³ durant la période 1990-2020. Pour la majeure partie du pays, on observe une diminution du nombre de dépassements du seuil de 120 µg/m³. Pous le nord-est du pays, la diminution est moins prononcée, et pour certaines parties des provinces d'Anvers et du Limbourg, on observe même une légère augmentation.

Tendance (nombre de jours / an) du nombre de jours pour lesquels le maximum journalier de la concentration moyenne sur 8 heures d’ozone est supérieure à 120 µg/m³ (NET60) durant la période 1990-2020. Toutes les données ont été calculées sur base de la technique d’interpolation RIO.